lundi 4 mai 2015

Lecture #6

Un livre qui marque une grande vague de changement chez moi. J'ai pris conscience de tout ça quand j'ai compris que les serviettes hygiéniques et les tampons finissaient dans le ventre des baleines et que les oiseaux mangeaient du plastique. J'exagère (en fait non) mais le continent de plastique me fait bien flipper et la facilité que l'on a à produire des déchets encore et toujours fait peur. Avant de piger ça, c'est pas que je m'en moquais, c'est que je n'en avais pas conscience. C'était de la profonde ignorance. Et je me suis réveillée. Ca ne fait pas hyper longtemps que j'essaye d'agir. Je dis bien "essayer" car je suis à 10 000 km du niveau de Béa Johnson et je ne veux pas en faire un but de vie pour le moment MAIS on peut s'améliorer. Faire gaffe. Dans ce livre (c'est le but de l'article quand même), Béa Johnson raconte son histoire : comment elle est passé de "Barbie Girl" à "Zéro Déchet". J'exagère pour le Barbie Girl mais j'ai aimé voir la progression et les remises en question dans son processus. Et elle donne bien évidemment toutes ces astuces pour y arriver OU pour changer un peu son quotidien. C'est hyper intéressant, on découvre qu'il y a plein de choses dont on peut se passer largement. J'ai beaucoup aimé aussi l'aspect économique. C'est bien pour soi, pour la planète et pour le portefeuille. 
Alors voilà, je vous le recommande si vous voulez prendre un peu plus conscience que votre existence sur la planète n'est pas anodine et qu'on peut tous faire un (petit) truc. 

Les sacs plastiques, c'est comme les antibiotiques, ce n'est pas automatique. 

xx

2 commentaires:

  1. Tu as ravivé mon envie de lire ce livre. :) Il faut vraiment que je l'achète !

    RépondreSupprimer
  2. Bea Johnson était en Bretagne il y a quelques semaines pour mener des conférences autour de la question. J'ai été retenue au dernier moment et n'ai pas pu m'y rendre, mais je compte bien me rattraper avec la lecture de son livre, qui attend seulement sur ma pile de livres à lire que je trouve un peu de temps à lui consacrer.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)